Un Été 2017, face B

Janvier 2017. Ma résolution ? Frustré de tous ces lineups de festival sans nom évocateur, je décidai d’écouter davantage de musique contemporaine et d’utiliser le passé simple de temps en temps. Je cèderai ainsi aux tops de fin d’année et me plongerai dans ces Solange, Frank Ocean ou Chance the Rapper. Oui, pour me la donner à donf dans les surpat’ et que la vie soit bath de ouf, j’écouterai même Vianney, Møme et Petit Biscuit.

Janvier 2018. Le bilan ? Zéro. Nul. Nul à chier même, tiens.

Rien en 2017 ne m’a tapé l’oreille. Tous les radars que j’avais mis en place, les Magic, les recommandations de Pitchfork, tous m’envoyaient le même signal : “tu es un vieux con !”.

Merci pour les mauvaises graines

Rien en 2017 ne m’a tapé l’oreille ? Non, ce n’est pas ça. Rien qui soit sorti en 2016 ou 2017 ne m’a tapé l’oreille. Voilà. C’est la bonne formulation. Je me suis envoyé tout le top 50 de Pitchfork. Pour quel résultat ? Le voilà le résultat !

Mon bilan du Top 50 de Pitchfork de 2016

Ma signalétique est claire :

  • Barré, c’est nul
  • Un rond, c’est pas trop mal
  • Un cœur, j’aime bien

Un seul petit cœur, bordel ! 50 albums et 1 petit cœur ! Et encore ! Nick Cave & the Bad Seeds ! Le seul qui a réussi à me faire dessiner un petit cœur dans mon petit carnet fêtait, pendant ce temps, ses 60 balais.

Quant aux sorties de 2017, quelques disques honorables mais même les artistes de mon panthéon personnel déçoivent : Arcade Fire qui fait du ABBA, The National, Grizzly Bear, Fleet Foxes… Mouais, vous m’avez déçu les mecs :

Pourtant, j’ai persévéré. Là, ce début janvier, le top album 2017 des Inrocks en main, je me relève et retourne affronter les premiers noms de la liste. Kendrick Lamar ? Je renonce au bout de 5 minutes. King Krule ? À peine davantage. Et merde.

Mais alors, que faire ? Jeter ses disques ? Brûler son abonnement Spotify et casser l’aiguille du poste une bonne fois pour toutes, après l’avoir bien calée sur France Info ?

Heureusement, non.

Plus haut, j’ai pris soin de reformuler car, tout compte fait, plusieurs choses en 2017 m’ont tapé l’oreille. Pas des nouveautés. Pas mêmes des découvertes. Non, des redécouvertes.

Où, sans déconner, j’aime bien Sinéad O’Connor

Novembre 2017. Vacances à Boston. Un coffee shop pas spécialement chébran, mais la radio joue un titre qui me plaît bien. Qui me dit quelque chose tiens. Mais oui, c’est une cover. Nothing Compares 2 U en version folk minimaliste. Joli boulot car, de mémoire, j’aimais pas trop l’originale1.

Bien consciencieusement, je retourne écouter Sinéad pour apprécier le travail d’adaptation de Freedom Fry, puisque le groupe de la cover a bien un nom.

5’08” plus tard, le choc est terrible. Merde, j’aime en fait beaucoup l’originale. Trop, probablement. Mes certitudes chancèlent. Est-ce que je commence à développer un goût de chiottes ? Serai-je la risée de tous le jour où on découvrira que j’ai écouté le titre en boucle pendant plusieurs jours ?

Où, purée, je reprendrais bien du jambon

Quelques jours plus tard, j’ai oublié le contexte : rebelote.

J’avais toujours aimé Streets of Philadelphia, c’est pas ça la question. Mais comme on aime le jambon-beurre. Mais là, en réécoutant ce titre, mes papilles me filent une claque derrière la nuque : c’était pas du jambon-beurre connard, c’était du caviar. De l’exquis ! Du sublime ! De l’épatant !

Épisode IV. A New Hope.

Là voilà la solution ! J’ai dû écouter 0,0001%2 de la musique enregistrée à ce jour. Alors je vais arrêter de me casser le bide à goûter et regoûter du putain de hip-hop, cette saloperie de musique électronique ou de la merde de pop-rnb de mes couilles et je vais me concentrer sur le jambon.

Du jambon cru.
Du jambon de Parme,
Des Ardennes ou de Bayonne.
Du pata negra,
Du jambon de Paris
Ou bien d’Aoste.
Je t’aime ô jambon.

Face Dirty

  1. Them - Baby, Please Don’t Go
  2. Crocodiles - U Sexy Thing
  3. The Lemon Twigs - Night Song
  4. Aretha Franklin - The Weight
  5. Pavo Pavo - Ran Ran Run
  6. The Velvet Underground - Sweet Jane - Full Length 2015 Remastered
  7. Alvvays - In Undertow
  8. Them - It’s All Over Now, Baby Blue
  9. Supergrass - Coffee In The Pot
  10. Sharon Van Etten - We Are Fine

Face Joe

  1. Benjamin Gibbard - Something’s Rattling (Cowpoke)
  2. Beyond The Wizards Sleeve - Door To Tomorrow
  3. The Gun Club - Mother of Earth
  4. Reigning Sound - Stormy Weather
  5. Ty Segall - Black Magick
  6. King Khan and the Shrines - Luckiest Man
  7. Frank Black - (I Want to Live on An) Abstract Plain
  8. Birdie - Let Her Go
  9. Big Thief - Shark Smile
  10. The Clash - Charlie Don’t Surf
  1. OK, je sais que l’originale est de The Family et qu’elle a été écrite par Prince. Alors, tu te calmes ! 

  2. J’ai fait les maths : il paraît qu’il y a 50 000 000 d’albums qui ont été publiés et j’ai évalué mes écoutes à 200 albums par an depuis mes 11 ans. Les plus forts en règle de 3 d’entre vous connaissent mon âge désormais, à la règle des intervalles ou poteaux près.